Japan Pink Inc. Rotating Header Image

Vendredi 9 juin : « Tremblez humains !” à Futur en Seine

940

Vendredi 9 juin, de 16h30 à 18h, j’interviens à FUTUR EN SEINE dans le cadre du module intitulé « La tech va-t-elle sauver la sexualité ou bien détruire nos relations ?”. Le débat, en compagnie d’Antonio Casilli (auteur du livre Les Liaisons Numériques) portera sur les questions suivantes : « Intelligences artificielles, intelligences collectives… Avec qui partagerons-nous notre vie sexuelle ? Qui contrôlera notre sexualité ? Aurons-nous toujours besoin d’un·e partenaire humain·e ?”. Je suis toujours surprise de constater le caractère répétitif de ces interrogations frisant l’absurde qui accompagnent ces rencontres autour de la technologie : dès qu’il est question des applications en matière de sexualité et de sentiments, le spectre de la déshumanisation est brandi. Les coupables montrés du doigt : ces machines soupçonnées de pouvoir nous détourner de l’humain, comme s’il était possible qu’elles puissent être autre chose que ce qu’elles sont, à savoir des poupées ou des pantins très malhabilement programmés pour simuler un dialogue. Au Japon, ces objets ne suscitent aucune peur car il est entendu qu’il s’agit d’artefacts. En Occident, suivant une logique dont il serait utile de démonter les ressorts, on aime imaginer que la machine créée à l’image de l’homme puisse par miracle acquérir une conscience. Comme si la conscience pouvait procéder d’une ressemblance. Il y aura baucoup à dire, donc, sur ce mythe du « Grand remplacement » dont nous faisons nos délices au détriment de toute raison. On aurait cependant tort de se moquer. La peur est réelle. Elle encourage les institutions européennes à envisager le plus sérieusement du monde de légiférer en matière de “robots affectifs”.

Le débat sera constitué de plusieurs modules : des intervenants se succèderont d’abord, toutes les 10 minutes pour parler de cas précis d’objets conçus pour interagir sur le plan émotionnel avec l’humain. J’en profiterai pour parler des bordels de poupées au Japon. Après quoi aura lieu le débat : avec Antonio Casilli, s’il accepte l’invitation, j’aurai 30 minutes pour déconstruire les préjugés.

« La tech va-t-elle sauver la sexualité ou bien détruire nos relations ?”, vendredi 9 juin 2017, de 16h30 à 18h. La Petite Halle de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.

Leave a Reply