Japan Pink Inc. Rotating Header Image

Bourse de recherche postdoctorale JSPS

Au Japon, les otome games (jeux de simulation amoureuse pour femmes) détrônent maintenant les bishôjo games qui s’adressent aux hommes. Les médias l’ont estampillé “marché de l’amour imaginaire” (môsô ren’ai ichiba). Pourquoi tant de femmes célibataires (et tant de femmes mariées, depuis peu) jouent-elles à aimer des hommes fictifs ?

La Japan Society for Promoting Science (JSPS) m’accorde une bourse de recherche pour enquêter.  (*°▽°)/°【福】°\(°▽°*)      Pendant 5 mois bien serrés (octobre 2018-mars 2019) je suis «chercheuse invitée» à l’Université de Kyôto. Ma recherche sera encadrée par MATSUMOTO Takuya, professeur à l’Institut des études humaines et environnementales.

boyfriend Beta

Leave a Reply